Comment se déroule la cérémonie du henné ?

Comment se déroule la cérémonie du henné ?

Dans la culture musulmane et celle orientale, la cérémonie du henné est une étape incontournable du mariage. Elle marque pour la jeune fille, le passage de l’étape de fiancée à celle d’épouse. Découvrez comment se déroule ce rituel ancestral en lisant ce contenu.

Que signifie le mot henné ?

Le henné est une poudre provenant des feuilles d’une plante appartenant à la famille des Lythracées. Avant d’être réduites en poudre, ces feuilles sont en fait séchées. L’appellation de cette poudre dépend de chaque civilisation. En effet, en Inde, elle est connue sous l’appellation mehandi ou menhdi ou encore mehndi. Chez les Arabes par contre, elle est appelée « henna ». Le terme « Henna » quant à lui provient du mot « Hen », un mot hébreu signifiant « trouver grâce ».

L’histoire de cette poudre remonte à des millénaires. Le henné provient de l’Afrique du Nord et de l’Inde. Il est à l’image d’un porte-bonheur. Pendant les réjouissances maritales, il est utilisé pour l’ornement de certaines parties du corps des femmes, principalement celui de la mariée.

C’est quoi la cérémonie du henné ?

En prélude au mariage, la fiancée a généralement le droit de s’offrir un dernier moment festif avec les siennes. La nuit du henné s’apparente alors à un enterrement de vie de jeune fille mais à la façon orientale. Il ne s’agit pas d’une cérémonie religieuse proprement dite. Mais elle est ancrée dans les cultures musulmane et orientale.

Lire aussi  Quelle robe de témoin de mariage choisir ?

La cérémonie du henné n’est ouverte qu’au sexe féminin. Elle réunit alors les femmes des deux familles (celle de la fiancée et celle du fiancé), de même que les amies de la fiancée. Elle consiste à poser le henné à cette dernière ainsi qu’aux femmes présentes. Mais notons que c’est la jeune femme qui est à l’honneur, elle est donc privilégiée.

Le jour de ce rituel varie en fonction des coutumes. En effet, dans certaines familles, la nuit du henné est organisée la veille du mariage religieux. Par contre, dans d’autres, elle se tient une semaine avant. Cette soirée initie la jeune femme au titre d’épouse.

Au cours de cette nuit, des cadeaux sont offerts à la jeune femme. Ces présents proviennent en grande partie de son époux. Ils sont symboliques et comprennent généralement :

  • Une pièce jaune : Elle symbolise la prospérité
  • Des œufs : Pour le jeune couple, ils représentent le début de toute une nouvelle vie
  • Du sucre : Il est l’emblème de la joie.

Histoire et tradition de la cérémonie du henné

La cérémonie du henné est un rituel provenant d’une tradition forte. Elle est originaire de la culture néolithique de la Méditerranée. À travers ce rituel, une professionnelle appelée « nekacha » applique le henné présenté sous forme de pâte sur certaines parties du corps de la mariée. Le mode d’application du henné et les endroits où il est appliqué dépendent de la culture et des souhaits de la mariée.

Lire aussi  Comment bien choisir vos chaussures de mariage ?

En effet, la pâte peut être directement appliquée sur la paume de façon étalée. Elle peut également l’être sous forme de dessins tatoués. Par ailleurs, ce rituel traditionnel n’apporte pas que la grâce à la mariée. En effet, il a également pour but d’éloigner le couple de la jalousie, du mauvais œil ainsi que de tous mauvais sentiments que des personnes pourraient ressentir envers lui. Il apporte également réussite et joie au futur mariage.

Cette cérémonie ancestrale s’est installée dans d’autres pays portant la religion musulmane. On la retrouve ainsi en Asie, principalement en Indonésie et dans la Malaisie. Elle se pratique également sur la Côte africaine.

Comment se déroule la cérémonie du henné ?

La nuit du henné varie d’une coutume à une autre. Mais généralement, elle se déroule de la façon qui suit.

Arrivées au domicile des parents de la future mariée, les invitées ne pourront voir l’heureuse du jour qu’après la fin du dîner. En effet, selon la tradition, elle doit s’isoler dans une pièce jusqu’à la fin du repas. Ce n’est qu’à ce moment que les convives iront la chercher. La jeune fille porte une tenue traditionnelle. Appelée « kaftan traditionnel », cette dernière est de couleur bleu turquoise ou verte. Son visage est dissimulé par un voile de soie.

Lire aussi  Comment construire une arche de cérémonie laïque ?

Un coussin brodé avec des fils d’or est disposé sur une place spécialement réservée à la future mariée. Elle y est conduite par ses proches. Puis entourée de ses dames d’honneur, elle s’assoit sur le coussin. Ensuite, les invités viennent déposer les cadeaux à ses pieds. Du commencement à la fin de la cérémonie, les dames d’honneur tiennent des bougies. Ces dernières doivent être consumées en entièreté pour que la nekacha ou hennayan (au Maroc) puisse enfin tatouer la jeune fille.

La professionnelle de tatouages doit sublimer la mariée comme il se doit. Elle tatoue les mains et les pieds de la mariée avec des dessins ressemblant à des arabesques. Chacun des tatouages réalisés a une forte symbolique. Une fois que la mariée aura reçu ses tatouages, les autres femmes pourront se faire tatouer à leur tour.

Cependant, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas juste la poudre de henné qui est appliquée. En effet, y sont mélangées, de l’eau de fleurs d’oranger ainsi que de l’essence d’eucalyptus. Au Maroc, on y ajoute également des œufs, du sucre et du lait. Le mélange obtenu est fluide et lisse. Ce qui en permet une application très précise.

Join the Conversation

Post Comment